Devenir autonome

Devenir autonome : une infographie pour faire la transition à son échelle

Autonome mais pas tout seul

L’idée de cette infographie nous est venue après avoir vu le dernier film de Marie-Monique Robin « Qu’est-ce qu’on attend ? ». Ce film, que nous vous recommandons chaudement, met en lumière le village d’Ungersheim et les nombreuses initiatives qui y ont lieu.

Les 3 autonomies présentées dans le film (alimentaire, énergétique et intellectuelle) sont une bonne feuille de route pour changer les choses. Nous avons donc repris ce triptyque sous forme d’une checklist que vous n’avez plus qu’à faire pour devenir autonome 🙂

Autonomie ne veut pas dire autarcie !

Quand on regarde ce film ou quand on énumère les actions que nous vous proposons dans la checklist, on s’aperçoit que peu de choses peuvent se faire de manière individuelle. Les actions à engager concernent souvent un collectif de personnes : voisins, associations, SCOP… Et même lorsqu’on s’y met à plusieurs, il n’est pas nécessaire de réinventer la roue à chaque fois !

L’objectif est de s’inspirer de ce qui est fait (et a été fait) ailleurs pour voir si cela est transposable, pour gagner du temps et ne pas reproduire les mêmes erreurs. Il s’agit certes de développer une autonomie mais tout en restant ouvert sur l’extérieur pour que les autres puissent voir ce qui se passe chez nous et que nous puissions nous inspirer de ce qui se passe ailleurs.

C’est exactement le but du réseau des villes en transition qui rassemble des commune en transition. Ce groupe est né en 2006 suite à l’initiative de Rob Hopkins à Totnes au Royaume-Uni. Depuis, plus de 450 initiatives ont vu le jour et quand on voit les effets produit à Ungersheim par un village de 2 000 personnes on ne peut que souhaiter que le nombre de villes et villages en transition se développe.

Comment devenir autonome ?

Vous souhaiter aller plus loin ? Voici 2 hors-séries que nous vous recommandons.

Vous connaissez d’autres liens, magazines, livres pour mettre en œuvre de manière pratique cette autonomie au quotidien ? N’hésitez pas à nous envoyer un mail, nous les rajouterons à la liste !

bouton-tipeee_ecolohumanistes

Enregistrer

Ça vous plait ? Partagez !
Share on Facebook101Tweet about this on Twitter14Pin on Pinterest6Email to someoneShare on LinkedIn0

CC BY-SA 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Partage à l'identique 4.0. Les permissions au-delà de celles présentées dans cette licence sont disponibles sur la page Pour tout comprendre avec une infographie cliquez ici :-).

2 thoughts on “Devenir autonome

  1. pratique et facilement utilisable, merci
    pour aller un peu plus loin http://pilulerouge.over-blog.com/2016/01/grand-guide-des-alternatives-ethiques-ecologiques-faciles-et-economiques.html

    Comme le dit Paul Ariès, cette étape personnelle est indispensable, mais elle ne changera rien à la fin du monde programmée si elle ne s’accompagne pas d’un 2e niveau local où le pouvoir politique est important, comme on peut le voir dans le film .

    Et d’un 3e niveau global avec une planification écologique pour ne pas prendre à la Terre plus qu’elle ne peut donner, arrêter de produire n’importe quoi n’importe comment, avec des esclaves et la destruction de l’environnement pour que ce soit le moins cher possible.

    Ne l’oublions pas sinon tout cela ne serait que développement personnel où l’on se fait du bien à sa conscience entre-soi ( bon, ce qui est déjà pas mal c’est sûr)

    • En effet c’est ce que l’on voulait dire dans notre article « Autonomie ne veut pas dire autarcie ! ». Mais il est vrai que toute transition doit se commencer à son échelle pour ensuite promouvoir plus largement. C’est la meilleure solution pour convaincre il nous semble 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *