La permaculture

Permaculture - Agriculture durable - infographie

Qu’est ce que la permaculture ?

A l’origine la permaculture est la contraction de deux mots :

  • permanent
  • agriculture

L’objectif de la permaculture est donc de créer une production agricole soutenable, très économe en énergie et respectueuse des êtres vivants. Idéalement, le but est d’arriver à créer un système qui sera totalement indépendant : les déchets de certaines plantes deviennent la nourriture des autres, les rejets des uns protègent les autres des attaques… L’association de culture va rendre le système plus autonome !

La culture sur butte que nous présentons dans notre schéma est l’une des techniques de permaculture mais il en existe des centaines. Ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’il n’existe pas deux lieux identiques, donc pas de recette toute faite pour la permaculture : ce qui marchera en Ardèche, ne marchera pas forcément dans les Alpes du Sud et réciproquement ! La permaculture nécessite donc une connaissance de la nature, une bonne dose d’observation et des expérimentations régulières.

Le rendement en permaculture

L’idée du schéma sur la permaculture nous est venue en allant voir le film Demain (très bon film #EcoloHumaniste que nous vous conseillons 😉 ) dans lequel il est question de la Ferme du Bec Hellouin.

Cette ferme a servi de sujet d’étude pour déterminer si ce type d’agriculture est économiquement viable ! Qu’en est-il ?

Avec un chiffre d’affaire annuel de 57 000 € la 2ème année et un revenu net mensuel autour de 1 400€ la réponse semble être positive 🙂

>>> Cliquez-ici pour voir le détail de l’étude

La permaculture comme philosophie ?

Désormais le terme de permaculture ne se restreint plus à l’agriculture mais signifie plus « culture de la permanence ». La permaculture s’applique ainsi au design (cradle to cradle), à la conception d’habitat (écoconstruction, bioclimatisme) ou même aux villes entières (la démarche « Villes en transition » vient de la permaculture).

Dans tous les cas, il s’agit de créer un écosystème durable, autonome et qui s’adapte aux différentes perturbations (résilience). L’observation de la nature et la reproduction de ce qui y fonctionne bien (biomimétisme) est prépondérante dans toutes ces démarches. Pour aller plus loin, c’est par ici.

bouton-tipeee_ecolohumanistes

Enregistrer

Enregistrer

Ça vous plait ? Partagez !
Share on Facebook4Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest3Email to someoneShare on LinkedIn0

CC BY-SA 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Partage à l'identique 4.0. Les permissions au-delà de celles présentées dans cette licence sont disponibles sur la page Pour tout comprendre avec une infographie cliquez ici :-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *